Les Transmissions « Meta-Arc »

 

à travers Michela Christi

_______________________________________

 

Salutations de Metatron et Arcturus à travers Kayla en ce jour.

 

Nous sommes heureux de transmettre la Première Partie d’une série en trois parties sur « qui vous êtes » de notre point de vue.

 

L’UN ET LE MULTIPLE

 

Nous sommes tous des êtres spirituels. Dans ce domaine personne n’enseigne et personne ne révèle parce que tout le monde sait déjà. Vous avez oublié ce que vous savez, pour beaucoup de raisons, mais maintenant il se peut que vous soyez capables et prêts à vous souvenir. Si ce que nous disons vous rappelle votre vérité, vous sentirez une détente intérieure, un « OUI », qui pourrait être ressenti comme un retour chez soi. Cela pourrait également créer la JOIE en vous et une sensation de grande liberté.

 

Le saut quantique de la conscience est un cadeau de grâce que chacun peut choisir d’accepter à n’importe quel moment. Pourtant vous devez quand même choisir, parce que vous êtes parmi les êtres qui font l’expérience du libre arbitre. Vous êtes (et vous serez toujours) libres de vous souvenir, de révéler ou de recréer votre CLE de la porte du souvenir... ou pas. Même lorsque vous avez votre clé en main, vous êtes (et vous serez toujours) libres de l’utiliser maintenant, et encore dans une heure, et encore demain, et le jour suivant... ou pas. Pourquoi choisirait-on de ne pas ouvrir cette porte? Il doit y avoir une bonne raison, ou alors il n’y aurait pas de véritable choix.

 

Dans le Guide du Voyageur Galactique les humains ont demandé au plus grand ordinateur jamais construit de répondre à l’ultime question de « La Vie, l’Univers et le Tout ». La réponse fut « 42 »... ce qui n’est pas aussi comiquement absurde qu’il n’y paraît, étant donné que chaque réponse dépend de la question posée. Alors, pour vous maintenant, quelle est l’ultime question de « La Vie, l’Univers et le Tout »? Concerne-t-elle véritablement la vie et l’univers? Ou cherchez-vous à l’extérieur, à l’intérieur et partout un moyen d’expliquer l’existence et le but de VOUS-MEMES?

 

Pour beaucoup d’êtres humains sur terre en ce moment la question prend la simple forme : « Qui suis-je? Et qu’est-ce que je fais ici? » Cela peut paraître une double question mais c’est en fait une seule question étendue dans le temps (et l’espace). Une réponse satisfaisante à cette version de l’ultime question résout toutes les autres parce qu’elle inclut toutes les autres.

 

 

Ce JE qui est également un NOUS

Vous avez sans doute entendu l’expression Comme en haut, ainsi en bas, qui vient d’un ancien enseignement appelé la Table d’Emeraude, un texte révéré par les alchimistes comme le plus précieux. Il contient une histoire symbolique de la création, mais un passage particulièrement significatif se traduit approximativement par : Comme en haut, ainsi en bas; comme à l’intérieur, ainsi à l’extérieur...

 

Cela signifie que vous pouvez regarder n’importe quelle partie de la création et voir le modèle qui sous-tend le tout. D’excellents travaux ont été publiés sur la nature holographique de notre univers, mais vous n’avez pas besoin de comprendre les holographes, la fractalisation, les tores et la dynamique des spirales (en d’autres termes vous n’avez pas besoin de lire le monde dans le langage mathématique et physique) pour reconnaître que ce que vous percevez se modifie lorsque vous changez le niveau de votre focalisation.

 

Imaginez que vous mettiez le doigt sous un microscope et que vous le regardiez à travers l’instrument. Admettez que vous verrez exactement la même chose à un autre niveau de focalisation. Votre doigt est donc en même temps des cellules. A un autre niveau plus « bas » ou « interne » ce même doigt EST molécules, formées d’atomes. Encore un niveau et vous verrez que votre doigt, et en fait tout votre corps et tout le reste dans notre univers, est un modèle répétitif dans une énergie en perpétuel mouvement.

 

Il existe plusieurs versions d’un court métrage qui vous transporte d’un homme dans son jardin jusqu’en haut dans les galaxies, et retour à la terre. Au fur et à mesure que la caméra s’éloigne, la distance qui augmente graduellement crée des niveaux de focalisation qui définissent ce que vous voyez comme une unité : d’abord vous voyez un homme, qui existe dans une famille dans un jardin, qui à son tour existe dans un voisinage, qui existe dans une ville, dans un pays, une région, un continent. A mesure que le point de vue continue à s’éloigner vers le haut, votre point focal change de niveau, alors que tout cela forme une planète, qui vit dans un système solaire, dans une galaxie, un groupe de galaxies, un amas...

 

Par conséquent, ce que vous voyez comme « une chose » dépend de sa taille et de la votre, en d’autres termes du niveau que vous choisissez comme votre point focal. Lorsque le grand angle (virtuellement) atteint le champ de lumière infiniment grand, le point de vue de la caméra ralentit, s’arrête, et revient en arrière, en redescendant à travers tous les niveaux pour revenir à l’homme. Puis il continue à travers la peau, dans les organes, et vous emmène, niveau après niveau, dans une cellule, une molécule, un atome... pour atteindre enfin le noyau et le halo de l’électron, le champ quantique. A ce point vous avez bouclé la boucle, étant donné que ce que vous « voyez » lorsque vous vous déplacez vers l’infini, qu’il soit très grand ou très petit, se ressemble dans les deux cas.

 

La mathématique et la physique que l’école essaie de vous enseigner ne sont que des langages qui représentent les schémas de création. Ces schémas sous-jacents sont les mêmes partout dans notre univers. Qu’est-ce que cela signifie? Regardez n’importe quel niveau et vous les verrez tous. Notre univers est un « holo-mouvement » : un holographe en perpétuel mouvement. Chaque minuscule segment d’un holographe contient toutes les informations du tout, donc la mise en évidence de n’importe quelle partie constitutive révèle l’image globale. L’Oracle de Delphes vous invite au « connais-toi toi-même », car si vous vous connaissez vous-mêmes vous connaîtrez aussi l’humanité, la terre, les systèmes stellaires, les galaxies et toute la création.

 

Renversez la Table d’Emeraude : Comme en bas, ainsi en haut. Regardez une cellule pour ce qu’elle est véritablement, et vous n’aurez pas besoin d’en voir davantage. N’oublions pas que chaque cellule contient un ensemble complet d’ADN, avec toute l’information nécessaire à former le tout. Chacune de vos cellules sait qui vous êtes intégralement, mais chaque cellule n’exprime qu’une petite partie de vous. Vous faites exactement la même chose en rapport à l’humanité, qui fait la même chose pour la terre, qui fait la même chose pour votre galaxie, qui...

 

Vous êtes exactement comme une cellule, en vérité. Vous êtes entourés d’une membrane semi-perméable (votre peau). A l’intérieur de la membrane, un groupe organisé d’organes et de systèmes semi-autonomes qui s’interpénètrent travaillent ensemble pour former ce qui semble être une unité vivante. Vous croyez peut-être que votre cerveau a la responsabilité de votre physique. En réalité vos cellules sont auto-organisées. Aucun besoin de chef ou de hiérarchie : chaque cellule sait déjà quoi faire. Les cellules s’organisent elles-mêmes et suivent leur fonction, déterminée par le schéma directeur qu’elles portent en elles et qui les construit. Tous les êtres font cela en réalité.

 

En regardant au-delà de votre peau vous pouvez voir que vous vivez à l’intérieur d’autres organes et systèmes auto-organisés qui s’interpénètrent. Vous résidez, travaillez et communiquez avec beaucoup d’unités semi-autonomes, avec lesquelles vous formez de plus grandes structures dans lesquelles vous évoluez. Tous ces collectifs qui s’interpénètrent entre eux, familles, compagnies, communautés, nations, religions, forment ensemble une plus grande structure auto-organisée : l’humanité. Et bien sûr l’humanité vit parmi et à l’intérieur d’autres collectifs auto-organisés (animaux, plantes, minéraux), qui ensemble forment une autre unité plus grande : la planète terre. Si vous pouvez ressentir que vous êtes une partie intégrante de la planète à votre niveau de focalisation, vous pouvez peut-être imaginer que la terre pourrait ressentir la même chose à son niveau.

 

Si vous voyez vos structures physiques à l’intérieur et à l’extérieur de vous ainsi : Comme au-dedans, ainsi au-dehors, alors vous êtes une vaste collectivité, dans une vaste collectivité, dans une vaste collectivité. Chaque JE est aussi, en même temps, un NOUS.

 

Maintenant allons un peu plus loin. Regardez votre personnalité; regardez vos pensées, vos sentiments, vos intuitions...et voyez le même modèle. Vous êtes un collectif auto-organisé, focalisé à un niveau particulier et agissant comme un individu parmi et à l’intérieur d’autres collectifs-individuels.

 

Prenons chacun de vos niveaux un à un.

 

Vous êtes un collectif auto-organisé....

Certains auteurs, anciens et modernes, ont démontré qu’il y a un sens à voir votre personnalité individuelle comme un collectif. Diverses théories vous structurent en trois parties interagissant (ego, id, surmoi par exemple ou adulte, enfant, parent) ou en neuf tendances (avec des noms ou des nombres descriptifs) ou en douze archétypes (correspondant au système de la personnalité astrologique... ou pas), et plus encore.

 

Par conséquent le concept de l’esprit multiple va au-delà de créer des ordinateurs intelligents. Et l’expression « personnalité multiple » ne s’applique pas seulement aux personnes qui gèrent leur trauma en individualisant leurs multiples « soi », qui sautent de l’un à l’autre pour reprendre une conscience verrouillée. La plupart des humains donnent peu ou pas d’attention à la manière dont ils fonctionnent dans leur esprit, mais vous êtes tous multiples. Chacun de vous a des sous-personnalités, des « soi » subconscients et inconscients, qui échangent une multitude de pensées, sentiments et perceptions. Ceci vaut pour tous les niveaux.

 

Au centre de votre sens du soi, vous organisez pensées, sentiments, intuitions, instincts et beaucoup d’autres formes que l’énergie prend dans votre sphère. Certaines viennent avec vous dans une vie, lorsque vous « naissez »; d’autres traversent constamment votre champ de conscience. Vous choisissez de cas en cas de laisser certaines entrer, et vous en refusez d’autres. Jour après jour, vous permettez à certaines de rester, et vous essayer de chasser celles qui s’attardent indûment.

 

Beaucoup d’enseignements et de pratiques démontrent que vous n’êtes pas les pensées, croyances, sentiments, réactions, habitudes et impulsions qui passent à travers vous, car lorsqu’ils sont partis vous êtes encore là. Ils existent comme des potentiels dans votre champ et ils deviennent réels pour vous si vous vous focalisez sur eux. Même quand ils semblent réels et valides, c’est toujours à vous de décider s’il est permis que ces pensées et sentiments entrent, s’ils sont des hôtes bienvenus, des résidents permanents....ou s’ils sont gentiment éconduits, ignorés et portés à se dissoudre pour ce qui vous concerne...qu’ils deviennent ou restent réels et valides pour d’autres ou pas.

 

...focalisé à un niveau particulier…

Si vous lisez ceci, il est hautement vraisemblable que vous soyez un être humain sur la terre. Il serait plus exact de dire que vous avez accepté de focaliser volontairement et d’essayer le plus possible de maintenir la sensation d’être une seule personne, avec une personnalité (si variable soit-elle) s’exprimant dans une vie, sur une planète. L’expression « être humain » suggère plusieurs niveaux, et vous êtes bel et bien un ETRE dans le processus d’expression de l’humain. Vous êtes focalisés dans une forme humaine, ayant choisi le point de vue d’une vie humaine sur terre. Quel que soit votre système de croyances, vous savez que ce point de vue est provisoire. Vous, ou vos parties, ou ce dont vous êtes faits, existaient d’une certaine façon avant (et existeront après) que vous deveniez/qu’ils deviennent l’être humain que vous êtes maintenant.

 

Certains réfléchissent à ces choses, d’autres pas. Mais même ceux qui se concentrent sur des objectifs pratiques, « terre-à-terre », ne sont pas toujours dans la même qualité d’attention, quoiqu’ils ignorent ce fait. Endormis, rêvant ou sous médicaments, ils sont « ailleurs », aussi souvent que ceux qui modifient leur attention sous hypnose, en méditation ou dans la vision mystique.

 

Votre sentiment de qui, quoi, quand, où et comment vous êtes dépend de la manière dont vous focalisez votre expression et votre conscience. Votre centre d’attention est un zappeur et un syntonisateur, effectuant tous les réglages automatiquement. Consciemment ou pas, vous êtes constamment en train de placer et de déplacer votre attention dans une bande de fréquences. Branchez-vous à une pensée qui déclenche une mémoire douloureuse, et votre attention se déplace vers la station « conscience du passé » et vers l’expression de colère ou de chagrin. Les pensées, les émotions, les impulsions, les intuitions, les flashes de compréhension... tous sont de l’énergie exprimée et vécue à différentes fréquences, comme des milliards de stations radio et TV que vous allumez ou éteignez.

 

Toutes les formes de vie émettent et reçoivent des transmissions à différentes fréquences à la fois, constamment, et tout dans l’univers est vivant dans ce sens-là. Vous pouvez donc vous brancher et partager n’importe quel sentiment, pensée ou perception, n’importe quel « message » émis par n’importe quel être à l’intérieur du rayon choisi. Certaines parties de vous font cela tout le temps. Vous êtes simplement plus ou moins conscients de ces parties de vous.

 

...agissant comme un individu....

L’intérêt primordial présenté par le choix d’être un humain réside dans le fait d’agir comme si vous étiez une seule unité (bien définie).  Ceci est vrai même pour ceux d’entre vous qui se demandent ce qu’ils font encore ici et pourquoi vous ne pouvez pas simplement vous élever une fois pour toutes dans les splendides royaumes spirituels. Vous êtes venus de ces royaumes, et vous avez choisi de devenir humain parce que vous vouliez vous focaliser complètement à ce niveau de perception. Vous avez fait cela pour un certain nombre de raisons, telles que :

·         afin d’expérimenter la vie intensément et sélectivement, en séparant la diversité de la création pour profiter de chaque saveur, chaque son, chaque couleur, chaque perception, pensée et sentiment;

·         afin de dissimuler toute connaissance du futur et transformer ainsi la vie en une aventure, une série de surprises et de défis, avec des choix et des conséquences évidents;

·         afin d’oublier le passé, aussi, et ainsi vous donner la possibilité de voir d’un autre point de vue n’importe quelle situation que vous tendez à créer, ou de l’amener à un autre endroit et un autre temps, avec des influences différentes autour de vous, vous permettant ainsi d’évoluer, choisir à nouveau et redéfinir qui vous êtes;

·         afin de traverser les expériences choisies lentement, pas à pas, vous permettant de comprendre vos choix différemment, de créer d’autres significations à ces expériences, de voir comment elles vous définissent, et de décider si vous voulez y changer quoi que ce soit, réellement, ou si vous décidez finalement de voir la perfection de cet univers, exactement tel qu’il est.

 

Le système que nous avons tous mis en place et les accords que nous avons pris, en tant que paramètres pour la vie sur terre, ont servi une multitude de buts. Le temps est venu où nous pouvons faire un pas en arrière et voir cette planète comme un projet commun immensément utile, créé par tous les êtres dans, sur et autour de cette terre. Presque tous les êtres qui sont devenus humains ont accepté d’oublier leurs histoires antérieures ou parallèles, galactiques et planétaires, pour de très bonnes raisons. Nos objectifs ont été aussi nombreux et variés que les êtres qui ont évolué dans toutes les formes actuellement sur terre.

 

Nous ne pouvons pas vous dire quelles étaient VOS raisons. Seuls vous pouvez vous rappeler les vôtres. Mais si vous lisez ceci, vous pouvez maintenant choisir de vous rappeler pourquoi vous êtes venus sur terre.

 

...parmi et dans d’autres collectifs-individuels...

Vous avez peut-être remarqué que nous n’avons pas encore utilisé le mot « Dieu ». Les êtres humains ont créé tant de versions différentes de Dieu qu’il est devenu difficile d’utiliser le mot sans essayer de définir soigneusement ce que l’on veut dire. Lorsqu’on demanda à Carl Gustav Jung s’il croyait en Dieu, il dit : « Je n’ai pas besoin de croire. Je sais. » Une réponse fine, puisqu’elle vous emmène dans un niveau intérieur où il semble que rien de plus n’a besoin d’être dit. L’interlocuteur de son époque n’a pas demandé : « Qu’est-ce que vous savez? Comment savez-vous? » Peut-être qu’aujourd’hui le ferait-il.

 

Il existe un livre intitulé Comment connaître Dieu, traitant des manières dont les êtres humains se définissent à travers et évoluent avec leur concept de l’être ultime. L’auteur [Deepak Chopra] perçoit un certain nombre d’étapes dans l’évolution de la conscience humaine et fait le détail des correspondances entre elles et des concepts communs de la divinité. Il n’est pas dans notre intention d’entrer en matière ou de raffiner de tels concepts. Peut-être que, si le mot « Dieu » est véritablement employé pour signifier « TOUT ce qui EST », il ne demande aucune définition supplémentaire. Les verbes être et exister ne peuvent se définir que de manière circulaire. L’état d’être est ce que la création entière partage.

 

Il est possible de faire l’expérience d’un sentiment de « totalité », d’« unité » – tous ceux qui ont vécu un moment mystique le confirmeront – mais il n’est pas possible de comparer de tels moments et de voir s’ils sont « pareils ». Qu’est ce qui se passe pendant de telles expériences ? Votre point de vue restreint s’étend pour inclure davantage de tout ce qui est. C’est utile parce que cela démontre que vous pouvez déplacer votre attention à un autre niveau, un niveau qui tend à générer des sentiments de béatitude dont vous allez vous souvenir et que vous allez probablement rechercher de nouveau. Mais vous n’êtes probablement pas (encore) capable de focaliser, de maintenir votre attention, sur de très différents niveaux d’expansion en même temps... et de vous déplacer entre eux.

 

De notre point de vue, il semble que (dans cet univers) le sens du Un, l’unité de Tout ce qui Est crée la multiplicité en elle-même à tous les niveaux. Beaucoup d’êtres humains ont décrit des révélations et des expériences de la multiplicité en termes violents, comme une mise en pièces, une fragmentation ou une désintégration à travers un mur de feu... de la même façon que votre science conçoit un « Big Bang » ou parle d’une augmentation soudaine de la multiplicité sur terre en utilisant le terme « Explosion Cambrienne ». Beaucoup d’entre vous parlent également de la « descente » dans la forme matérielle comme « la chute ». Mais vous pouvez aussi considérer tout cela comme notre grande aventure, le résultat d’un processus intensément créateur de choix, encore et encore et encore, parmi la variété infinie de formes potentielles toujours disponibles à nous.

 

Nous avons déjà mentionné le fait que, dans les formes que vous percevez, des parties constitutives semblent structurées en de nombreuses couches de collectifs semi-autonomes qui s’interpénètrent. Vos cellules forment des organes et des systèmes qui vous constituent. Vous et d’autres humains formez des familles, des clans, des tribus, des communautés, des compagnies, des nations qui constituent l’humanité...

 

Comme en bas, ainsi en haut : il est à peine surprenant que les domaines « au-dessus » et « au-dessous » de vous – les domaines « supérieurs » de l’âme et de l’esprit, les domaines « inférieurs » des éléments feu, air, eau, terre – soient structurés largement de la même manière.

 

Voici encore une idée dont le temps est venu : beaucoup de gens pensaient qu’ils étaient des êtres humains qui avaient parfois des expériences spirituelles...mais maintenant ils voient que, d’un autre point de vue, ils sont des êtres spirituels qui choisissent de faire une expérience humaine. Vous êtes encore en train de focaliser votre expression et votre conscience dans un centre physique, émotionnel et mental, que vous vous représentez comme vous-mêmes, mais vous pouvez étendre cette définition de soi et voir votre personne humaine temporaire comme une extension de votre soi éternel et spirituel.

 

De notre point de vue, il n’y a jamais eu aucune séparation entre vos nombreux « soi »; il était simplement très utile (et agréable) de faire semblant qu’il en est ainsi. Pendant votre expérience quotidienne habituelle vous restreignez votre attention à la fréquence correspondant à la vie physique sur terre. Mais une multitude d’autres fréquences existent, parmi lesquelles vous pourriez focaliser et que vous pourriez percevoir. Votre « soi » spirituel est qui vous êtes lorsque le centre de votre attention, votre zappeur et syntonisateur, se déplace dans un choix de fréquences beaucoup plus grand.

 

Votre âme fait partie d’une famille d’âmes, qui existe à l’intérieur et parmi des clans et des tribus de regroupements d’âmes plus grands, qui ont des « lignées génétiques » enchevêtrées et toute une légion d’ancêtres formant des communautés d’âmes encore plus vastes. Différents êtres humains utilisent différents mots pour ces collectivités et décrivent les domaines de l’âme et de l’esprit de différentes manières. Cela peut vous paraître confus ou contradictoire, mais vous pourriez aussi le voir comme rassurant, d’une certaine façon.

 

Comme en bas, ainsi en haut : lorsque des êtres focalisent leur expression et leur conscience dans le choix de fréquences que les humains définissent comme « spirituelles », chacun de nous garde quand même un point de vue unique. Cela peut être un point de vue plus large, plus grand, moins détaillé, permettant à ceux qui sont dans les domaines de l’âme/esprit d’avoir des perceptions et des concepts qui diffèrent de ceux tenus par ceux qui sont dans l’expression humaine. Mais les points de vue de ceux qui sont dans les domaines « supérieur » ou « inférieur » se focalisent quand même sur un choix partiel de fréquences. Chaque être est seulement un collectif-individuel focalisé dans un choix de fréquences dans cet univers (tout comme vous).

 

Il n’y a aucune importance dans le fait que vous considériez vos « soi »spirituels comme des guides, des anges, des ancêtres, des maîtres ascensionnés, d’autres âmes qui ne sont pas pour l’instant étendues dans la forme physique... ou des âmes réunies en groupes, clans, tribus, communautés d’origine, des conseils, fédérations, hiérarchies ou associations constamment modifiées d’êtres spirituels, quel qu’en soit le nom donné par ceux qui sont dans l’humain…. Vous pouvez les voir comme des aspects, des qualités, des archétypes, de l’énergie créative formant des configurations et des modèles, structurés d’une manière ou d’une autre, et remplissant des fonctions variées, à votre disposition pour toute réorganisation, etc.. Cela n’a aucune importance si vous les révérez et les placez au-dessus de vous ou si vous reconnaissez leur énergie comme étant de votre famille et pensez à eux comme des parents, des partenaires actuellement invisibles, des alliés, des amis… ou tout ce qui peut se présenter à vous. Il n’est même pas important que vous leur donniez de l’attention du tout. Cela nous est réellement égal quand les humains nous laissent à notre domaine et s’occupent du leur aussi longtemps qu’ils sont dans une vie humaine. Chaque humain est parfaitement libre de ses choix. Et personne ne peut savoir ce qui représente le meilleur choix pour personne d’autre.

 

Néanmoins, si vous lisez ceci, vous êtes peut-être intéressés à savoir, même un instant, à quoi ressemblerait le ressenti d’être un de vos « soi » spirituels. Faites appel à votre imagination. Imaginez que vous avez accès à un système pleinement accepté pour partager toute la diversité de la création. A travers ce système vous pouvez accéder à n’importe quoi et à tout ce qu’aucun être a jamais imaginé, pensé, ressenti, vu, entendu, goûté, touché, senti ou conçu d’une quelconque façon. Un Internet multi-sensoriel avec accès illimité : vous n’avez pas besoin de technologie parce que vous êtes pleinement capables de focaliser, vous incorporer à et expérimenter tout ce qui se trouve à l’intérieur... comme des rêves éveillés en quelque sorte... dont vous pouvez en sortir de nouveau quand vous le choisissez.

 

Sentez comme vous pourriez alterner entre et examiner divers points de vue autour de la même expérience, partager la naissance d’un enfant par exemple, du point de vue de la mère, du père, du bébé, du frère, de la grand-mère....et ensuite réunir ces perspectives dans une expérience synthétique. Examiner et réunir les perspectives de tous ceux qui prennent part à un désastre (apparemment) naturel. Expérimenter et ensuite réunir les points de vue de tous les membres d’une civilisation entière: les Mayas, par exemple, ou l’Empire Romain tout entier.

 

Dans le champ plus large, plus grand de vos « soi » spirituels, vous avez cette capacité de déplacer votre point focal et de partager toutes les expériences, avec le savoir cumulatif et la sagesse, de tous les membres de votre groupe d’âmes, clan, tribu et communauté. Les membranes entre ces « cellules » d’expérience existent, mais elles sont plus perméables que les membranes entre les cellules physiques de votre corps. Elles sont beaucoup plus perméables que les membranes que beaucoup de ceux sur terre maintenant renforcent et maintiennent loyalement entre leurs « soi » humains.....et tout le reste de l’univers.

 

Vos « soi » spirituels sont vous-mêmes, focalisés dans un champ d’énergies différent. Ils sont les mêmes que vous lorsque vous êtes focalisés dans le même champ. Vous pouvez les rejoindre, plus ou moins consciemment, la prochaine fois que vous vous endormirez... et lorsque vous quitterez cette vie. Si vous étendez votre sens du soi dans un champ de fréquences plus large pendant que vous êtes aussi dans le champ de conscience du quotidien, vous vous souviendrez que vous êtes un être éternel.

 

Nous sommes tous éternels.

 

Et parce que cela est le nœud de l’affaire pour beaucoup de ceux qui sont humains sur terre maintenant, dans la 2e partie de cette transmission nous traiterons du temps.

 

JE SUIS/nous sommes Metatron, Arcturus, Kayla, au service de Tout ce qui Est.

 

 

Copyright 2006 par Michela Christi (Kayla).  Tous droits réservés.