Les Transmissions « Meta-Arc »

3e partie

à travers Michela Christi

1e partie    2e partie

_________________________________________________________________

 

Salutations de Metatron et Arcturus à travers Kayla en ce jour.

Nous sommes heureux de transmettre la troisième partie de notre série sur « qui vous êtes » de notre point de vue.

 

COMMENT FOCALISER L’EXPRESSION ET LA CONSCIENCE:  C’EST VOTRE CHOIX

 

« Tout ce qui est » (que vous l’appeliez « Dieu » ou pas) est à la fois un et multiple.  Les êtres humains ont tendance à mettre des majuscules à des concepts tels que l’Un et le Multiple parce qu’ils croient que le domaine spirituel est sacré… ce qu’ils considèrent comme au-dessus, si ce n’est complètement au-delà de vous et de moi. L’univers, la création et la vie sont effectivement sacrés, mais nous le sommes aussi. Vous l’êtes aussi. Tout Ce Qui Est n’est pas au-dessus de nous.  Tout Ce Qui Est n’est pas séparé de nous. « Tout ce qui est » EST nous – nous tous, tous les êtres, tout ce qui existe, tout ensemble.

 

« Tout ce qui est » VIT, par définition, à travers toutes les formes de vie. Nous sommes parmi ces formes de vie, donc Dieu, la Déesse, le Créateur, la Source, l’Esprit…. vit à travers nous aussi. Nous faisons partie du grand fractal de la multiplicité qui constitue le grand ETRE dans notre univers. Chacun de nous est une étincelle éternelle de grand être (= de l’état d’être) qui change constamment de forme.

 

Et chacun de nous contient tous les potentiels de la création, de la même manière que chaque minuscule segment du tout holographique contient le modèle complet et pourrait, s’il le souhaitait, créer l’image entière.

 

Nous continuerons à répéter ces métaphores, parce qu’elles révèlent la réponse à notre question ultime. Pour le moment, nous essaierons d’exprimer aussi simplement que possible la première moitié de cette réponse. Qui êtes vous? Vous êtes un sélecteur de focalisation :

 

·         Vous êtes une partie du tout (Dieu, Tout Ce Qui Est) avec une sphère d’existence bien définie, au sein de laquelle vous choisissez, exprimez, percevez, expérimentez, interprétez, synthétisez et ainsi créez un centre de connaissance unique de (et pour) notre univers.

 

·         Vous êtes le seul à parcourir votre chemin unique, à travers l’univers que nous avons tous créé ensemble, et le seul maintenant à porter en vous cette synthèse unique.

 

·         Au fur et à mesure que vous focalisez et re-focalisez l’expression et la conscience, en choisissant dans l’infini potentiel de la création, l’univers (Dieu, Tout Ce Qui Est) se connaît à travers vous.

 

Beaucoup de gens ne peuvent pas encore accepter l’idée qu’ils choisissent ce qui se passe dans leur vie, et encore moins ce qui est arrivé dans des « vies antérieures », pour autant qu’ils en aient eu. Ils s’identifient au point focal restreint de leur soi conscient, qui a hérité de beaucoup de croyances venues de précédentes générations. C’est comme si leur vie leur arrivait, et ils croient qu’ils ne peuvent contrôler que certaines choses, une partie du temps.

 

Ceci est un point de vue parfaitement logique pour un soi conscient. Chacun de nous, pourtant, est bien plus que cela.

 

Toutes les vies de vos ancêtres et toutes les expériences de l’histoire du monde ont créé qui vous êtes maintenant. Vous êtes la pointe visible d’un énorme iceberg.  Ou, pour utiliser une métaphore un peu plus chaleureuse, pensez à un fruit mûr qui est tombé de l’arbre et ne se souvient plus qu’il fait partie d’un organisme composé de feuilles, d’une tige, de branches, d’écorce, de racines et de graines constamment renouvelées.

 

Le fruit n’a rien à faire : il contient déjà les graines. Vous n’avez pas besoin de fusionner ou « devenir un » avec votre soi spirituel, votre divinité, parce que lui et vous êtes déjà « un ». Vous n’avez pas besoin de mêler votre soi conscient avec vos « soi » subconscient, inconscient, multidimensionnel et invisible. Ils font déjà maintenant partie de votre intégralité.

 

Vous êtes une culmination de choix innombrables, liés à des vies innombrables, en train d’honorer des contrats et des accords passés par toutes les âmes de vos ancêtres, famille, clan, tribu et communauté.  Ces accords remontent à un point avant l’existence même de la terre. Ils vous ont amené à la terre et à ce dernier cycle de vies, dans lequel vous avez accepté d’oublier votre passé. Mais ils sont tous VOUS : ils sont les cellules de ce grand être qui est le plus haut, le plus large, le plus grand « vous » que vous puissiez imaginer.

 

Alors oui, peut-être que votre soi conscient ne s’est pas (encore) souvenu… ou a des problèmes à reconnaître à chaque moment… que vous êtes toujours dans un processus de choix quant à où, quand, quoi et comment vous vivez, agissez, ressentez et percevez. Pensez à tous vos « soi » subconscient, inconscient, passé, présent et futur… les choix du passé persistants, les choix du futur potentiel... et le concept vous définissant comme une culmination de choix peut alors prendre plus de sens.

 

Nous avons tous créé de cette façon depuis des éternités. Notre tendance est de le faire en cycles, créant une synthèse dans une sphère donnée et puis « recommençant à nouveau », lorsque nous définissons une nouvelle sphère pour nous-mêmes et plantons la graine de notre synthèse en elle. Nous prenons alors la forme de notre graine, la dernière version de notre synthèse, pour créer à nouveau dans cette sphère-là. Ainsi que mentionné dans la deuxième partie de cette série, notre vague de création actuelle a été cyclique et sphérique, se dilatant et se contractant, soutenant par cercles (maintenant en sphères) et évoluant en spirales complexes à travers les potentiels de création.

 

Note intéressante : beaucoup de gens utilisent le mot « évolution » sans savoir qu’il vient d’un terme signifiant « se dérouler », impliquant courbure et renversement. Les plantes poussent en tiges qui se déroulent, et les feuilles sortent de la graine dans un mouvement ascendant en spirale vers le soleil (le centre de leur univers local et la source de leur énergie). L’ADN ressemble à une spirale enroulée qui se déroule pour se reproduire et engendrer. Le déroulement suggère un mouvement en cercle renversé, une sorte de dépliement dans un miroir. Ceci rappellera à ceux d’entre vous qui ont étudié l’astrologie que les cycles mineurs de votre système solaire tournent à l’intérieur de cycles plus grands, qui semblent tourner en sens inverse. Il semble ainsi à l’être humain moyen que les grandes époques de précession se déplient en arrière, avec l’ère du Verseau s’ouvrant vers la fin de l’ère des Poissons.

 

Mais si nous continuons beaucoup plus loin sur cette route, nous allons perdre trop d’entre vous. Alors revenons à vous.

 

Une culmination de choix

On vous a peut-être enseigné que Dieu a créé l’homme (la femme et l’enfant) à Son image. Et en effet, la force de vie créatrice et éternelle nous a engendrés comme des êtres vivants créateurs et éternels... dont certains font l’expérience de la vie, pour le moment, en tant qu’êtres humains sur terre. Mais nous sommes tous (avons toujours été, serons toujours) des co-créateurs éternels, des parties constituantes du tout créateur et éternel.

 

Nous savons combien il est difficile pour les humains de comprendre cela et nous présenterons donc un autre bref bilan avant d’aller plus loin. Parfois les choses sont plus faciles à saisir lorsqu’elles sont résumées de différentes manières.

 

Vous co-créez lorsque vous choisissez parmi les infinis potentiels de la création. Votre soi entier (tout ce que vous êtes) crée en sélectionnant dans ces potentiels les aspects du tout que vous expérimentez et exprimez. Vous définissez votre sphère en plaçant votre centre de conscience à l’intérieur d’une gamme de fréquences (choisissant où et quand vous êtes). Ainsi vous devenez conscient de ce qui peut être créé dans cet gamme-là, et vous exprimez certains de ces potentiels. Vous choisissez continuellement comment vous focalisez votre conscience pour intégrer ce qui devient votre réalité, votre expérience. Chacun de nous est un co-créateur dans la mesure où la force de vie créatrice (Dieu, Tout Ce Qui Est) crée son expression et son expérience à travers nos choix.

 

Vous avez déjà défini votre sphère en sélectionnant certains des potentiels donnés ci-dessous. Vous maintenez actuellement certains de vos choix antérieurs et en expérimentez le résultat, pour réviser, raffiner, créer une nouvelle synthèse et choisir de nouveau. C’est ainsi que vous êtes devenus la culmination d’une série de choix qui vous placent maintenant dans :

 

·         une vague de création à l’intérieur d’un univers

 

·         .une orientation primordiale (aspect divin), qui souvent génère

 

·         une fonction connexe, qui tend à définir

 

·         une communauté d’âmes d’origine, qui d’habitude se différencie et mène au choix d’un ou de plusieurs

 

·         tribu et clan d’âmes... qui peuvent changer et permuter tout seuls ou à travers des alliances et des partenariats avec d’autres, menant ainsi à des choix de

 

·         famille d’âmes et groupe d’âmes, qui tendent à entreprendre

 

·         des accords de participation à des créations collectives (telle que ce système solaire), aussi bien qu’à des missions, fonctions ou rôles au sein de ces créations, par exemple

 

·         des contrats pour soutenir, développer ou expérimenter des aspects spécifiques de la création... tels que (actuellement) la personnalité humaine, ou les relations entre individus et collectivités.

 

Vous avez accepté de participer à la création de la vie sur terre. L’évolution ici essaie ceci, essaie cela, regarde ce qui peut être maintenu avec quoi d’autre... ce qui marche et ce qui ne marche pas, ce qui fait plaisir ou pas… tout comme une expérience scientifique en cours... tout comme un marché local ou mondial entremêlant des activités commerciales... et tout comme vous, dans votre propre vie.

 

L’expérience terrestre a des paramètres, dans lesquels vous avez choisi une forme de vie, un niveau de conscience, un cycle d’incarnation et une vie actuelle. Ceux choisis par tout ce que vous êtes sont ceux dont vous ressentez qu’ils serviraient le mieux l’évolution de tout ce que vous avez choisi de maintenir dans votre « soi » – votre définition de vous-mêmes – jusqu’ici.

 

Nous avons mentionné la personnalité humaine en exemple ci-dessus. Dans la phase la plus récente de notre expérience sur terre, les êtres qui ont choisi de focaliser leur conscience en tant que mammifères ont développé l’expression et l’expérience de diverses personnalités individuelles au sein d’une espèce. L’humanité a poussé cette expérience le plus loin, en utilisant un système de création qui combine les principes archétypiques pour former des personnalités individuelles uniques.

 

Dans la civilisation occidentale, ces archétypes ont été incorporés dans le panthéon greco-romain (et dans l’astrologie) en tant que, par exemple :

 

·         L’Arès grec / le Mars romain = la volonté personnelle, le découvreur orienté vers la survie, le guerrier, l’initiateur et l’entrepreneur, un des aspects masculins de la nature humaine, que l’humain soit homme ou femme;

 

·         L’Aphrodite grecque / la Vénus romaine = le principe du plaisir personnel, le découvreur sensuel, la séductrice et l’esthète qui adore la beauté, un des aspects féminins de la nature humaine, que l’humain soit homme ou femme;

 

·         l’Hermès grec / le Mercure romain = l’esprit personnel, le découvreur intellectuel, celui qui résout les énigmes, qui a peu d’intérêt pour l’éthique mais aime la communication, un aspect androgyne de la nature humaine.

 

Ces trois aspects ont reçu votre plus grande attention… avec la lune, bien sûr, qui représente votre vie émotionnelle (et la manière dont vous vous nourrissez), réfléchissant la lumière du soleil… qui correspond au centre profond de votre « sens du soi » et la source de votre énergie dans une vie humaine.  Ces archétypes s’expriment à travers vous à votre niveau de focalisation, dans votre famille et entourage, tout comme ils s’expriment à travers les planètes, les étoiles et les constellations dans et autour de la galaxie dans sa famille et voisinage. Comme en haut, ainsi en bas : les mêmes principes s’expriment à tous les niveaux à travers l’univers. Il y a beaucoup d’autres archétypes, bien sûr, tous vos « dieux et déesses », qui contribuent les aspects divers de chaque personnalité humaine individuelle et caractéristique. Chaque personnalité ainsi constituée est donc à la fois une et multiple.

 

Il est également utile de se rappeler que l’humanité et ses objectifs ne sont qu’une partie de l’expérience de la création qui se déroule autour de vous et qui est la terre. La terre a choisi d’être une des bibliothèques vivantes de notre univers. Elle exprime dans une forme matérielle à travers les ages autant de potentiels divers de la création que possible, en accueillant la multiplicité universelle qu’elle, aussi, porte dans son ADN.  La terre est en train de répondre à sa propre question : quelle densité de diversité peut exister dans le même espace-temps, autrement dit combien de différentes espèces peuvent co-exister en formant ensemble un seul organisme vivant (la terre elle-même) dans cette gamme de fréquences ? Beaucoup d’espèces ont graduellement ajusté leur taille, leur structure ou leur comportement, s’adaptant à toutes sortes de conditions de vie, afin de survivre en tant qu’espèce ici pendant encore un peu de temps. Ceux qui ont réussi ont su maintenir une forme matérielle en trouvant une niche fonctionnelle dans l’organisme « auto-équilbrant » qui est notre terre.

 

Les êtres humains ont leur place dans cette bibliothèque vivante. Ils ont honoré dans le passé (et le feront de nouveau à l’avenir) l’équilibre naturel de la terre. Mais pendant cette phase de l’expérience terrestre ils ont créé un certain déséquilibre parce qu’ils ont également assumé un rôle unique dans l’évolution d’un autre organisme, bien plus grand : galactique.

 

Dans un minuscule segment de l’holographe, les humains expriment des schémas qui existent aussi à d’autres niveaux de notre galaxie et son groupe local : des schémas de conflit et résolution, de domination et soumission, de refus et acceptation, de résistance et libération. Ces schémas se sont exprimés et s’expriment encore au niveau quantique, moléculaire, cellulaire, au niveau des organes et des systèmes dans chaque corps... individuellement et collectivement, dans le système solaire et dans les étoiles... à la fois près et loin de nous, dans notre passé, présent et futur.  Il se trouve simplement que nous sommes ceux qui travaillent et jouent avec ces mêmes schémas sur terre maintenant, dans une création collective impliquant beaucoup de communautés d’âmes d’origine, de partenariat et d’alliance de notre groupe galactique. Tous font partie de qui vous êtes. Vous pouvez les considérer comme vos ancêtres, mais nos choix « passés » sont en fait nos choix actuels parmi tous nos passés potentiels, et déterminent (en partie) qui nous sommes maintenant. Toutes les réalités s’interpénètrent.

 

La résolution des conflits ou des guerres répétitives, l’acceptation et la permission accordée là où il y avait résistance ou refus, la libération de ce qui était rigidement maintenu en place... Une telle évolution peut être facilitée lorsque beaucoup de groupes travaillent ensemble dans un cadre fixé par des accords. Dans le monde physique, de nouvelles formes se créent lorsque des gènes se recombinent, de manière parfois inattendue. De nouvelles formes existent alors en conscience, à tous les niveaux d’être, au sein d’un tout holographique.

 

Chacun de nous a un rôle à jouer dans cette vaste création collective. Il faudrait six volumes pour faire la liste de toutes les questions auxquelles l’on répond actuellement sur terre, de tous les sujets que l’humanité et les autres participants nourrissent et font évoluer. Ce n’est pas notre objectif ici, et de toute façon ce n’est pas nécessaire. Regardez autour de vous et vous verrez toutes ces questions en action sur toute la planète. Ceux qui importent à votre communauté d’âmes (tribu, clan, famille, groupe) sont ceux dont vous vous occupez maintenant…. que vous traversez, avec lesquels vous travaillez ou jouez ou vous distrayez.... la manière dont vous expérimentez votre participation dépend de votre point de vue. Beaucoup d’humains sur cette terre prennent la vie très au sérieux. Cela peut simplement être un effet collatéral du niveau d’intensité choisi. Vous êtes si profondément concentré à trouver des solutions aux problèmes galactiques que cela devient parfois un peu obsessionnel.

 

Une des questions sur le point de trouver sa réponse dans l’humanité est : « Lorsque des êtres humains individuels se rappellent tout ce qu’ils sont, reconnaissent qu’ils ont toujours été libres à 100% et accueillent ce que cela signifie – en particulier le fait qu’ils sont (et ont toujours été) 100% responsables de tout ce qu’ils créent comme expression, expérience et connaissance – vont-ils réclamer leur liberté et leur souveraineté en pleine conscience et, si tel est le cas, l’utiliseront-elle avec sagesse? »

 

L’unité dans la multiplicité – un travail en cours

Nous aimerions aborder une autre question en traitement à travers l’évolution de l’humanité sur terre en cette époque, à savoir : « Quelles sont les meilleures structures que les formes de vie individuelles peuvent choisir afin de créer ensemble, en tant que collectivités? »

 

Dans la première partie de cette série, nous avons donné une définition de qui vous êtes : un collectif auto-organisé, focalisé dans un niveau de conscience particulier et agissant comme individu, parmi et au sein d’autres collectifs-individuels. Cela peut se dire de toute forme de vie complexe dans notre univers. Vos cellules individuelles ont soutenu, maintenu et fait évoluer les structures collectives qui sont « qui vous êtes » physiquement, actuellement. De la même manière, à votre niveau de focalisation en tant qu’humain individuel, vous êtes impliqués dans le maintien et l’évolution des collectifs auxquels vous appartenez.

 

L’humanité est également un collectif auto-organisé. Cependant et à la différence de beaucoup d’autres espèces, la conscience humaine dans cette ère terrestre ne s’est pas encore accordée sur une structure collective : une seule et meilleure manière de s’unir en groupes et de créer ensemble. Les communautés d’âmes représentées ici ont introduit différentes structures, et l’un des nombreux objectifs de l’humanité (dans cette phase d’évolution sur terre) est de tester un éventail de structures collectives. Vous formez différents genres de familles et d’autres groupes coopératifs de création : des clans, tribus, corporations, compagnies, associations et organisations divers, des communautés, villages et voisinages, petites et grandes villes, nations-états et leurs alliances, groupes régionaux et transnationaux, ainsi que des réseaux globaux.

 

En construisant sur les résultats laissés par des phases précédentes dans l’expérience terrestre, toutes les communautés d’âmes qui participent à cette création collective se sont mises d’accord sur des paramètres et des conditions susceptibles de servir l’intérêt de tous. Pendant cette phase, ils ont tous accepté de créer une aire de jeux « neutre » en démarrant une nouvelle humanité. Tous exprimeraient et expérimenteraient la création à travers un seul ADN : l’ADN humain terrestre. En dépit de toutes les différences apparentes, le tout holographique, c’est-à-dire l’être humain dans son potentiel, serait le même pour tous.

 

Ils sélectionnent donc des cycles de vies individuelles humaines, représentant de manière adéquate et équitable chaque communauté. En recréant une synthèse galactique à ce jour dans ce nouveau « Soi/Un », (cette forme humaine « tous pour un et un pour tous ») chaque communauté exprime son essence à travers des humains qui ont oublié ce qu’ils sont vraiment. Toutes les communautés sont d’accord pour voir si leur évolution peut être servie par ce nouveau départ, où chacun refuse provisoirement accès à la connaissance de tout potentiel passé et futur. L’humanité exprime ainsi l’éventail entier des choix sans à priori. Les êtres qui « descendent » dans cette arène et deviennent des humains individuels maintiennent et développent ce qu’ils choisissent, à mesure qu’ils font certains choix, rencontrent d’autres (qui semblent si différents), s’entremêlent et créent leurs propres familles, clans et tribus, se combinant et se recombinant...

 

Comment ces individus choisiront-ils parmi tous les potentiels présents dans ce vaste collectif? Revenons à notre échantillon de questions, par exemple : Comment maintiendront-ils et développeront-ils des groupes fondés sur différents aspects de qui ils sont? Quel type de regroupement a-t-il davantage de vitalité, davantage de longévité? Vont-ils soudainement développer un type de groupe précédemment inconnu? Qu’est-ce qui sera plus important à la longue : une ascendance commune, des liens familiaux actuels, des ressources communes, des similitudes en culture, coutumes ou éthique, des intérêts, buts, activités, espoirs ou rêves communs?

 

Cette phase de l’histoire humaine est un catalogue de tentatives d’auto-organisation en collectivités qui fonctionnent. Les individus et les petits groupes ont expérimenté des manières de reconnaître ou refuser, construire ou démolir, rejoindre ou quitter de plus grands groupes. Les humains expriment maintenant une myriade de manières de se relier les uns aux autres, d’interagir, de se combiner et se recombiner. En regardant cet aspect ainsi, vous pouvez comprendre comment votre soi spirituel voit le vaste potentiel humain, combinatoire et en constante évolution, et trouve la vie sur terre absolument passionnante. Naturellement, le ressenti peut être assez différent lorsque vous focalisez intensément votre conscience dans une vie humaine et que vous y expérimentez autant de souffrance que de plaisir.

 

Si l’humanité avait déjà trouvé des structures collectives évidentes ou naturelles, qui conviendraient à tous, les gens ne formeraient qu’un seul type de famille, compagnie, communauté ou gouvernement. Tous utiliseraient le même schéma « meilleur pour tous » en éducation, soins de santé, emploi ou dans la tâche apparemment essentielle de créer pour chacun une sensation de sûreté et de sécurité. Le fait que tous ces domaines génèrent autant de controverse prouve le contraire : nous développons encore des alternatives et regardons encore si nous pouvons trouver un consensus dans les questions collectives d’importance. Le consensus ne peut pas être forcé, pas de manière durable. Notre histoire collective aurait dû nous apprendre cela depuis longtemps.

 

Cela nous mènerait trop loin de considérer comment l’humanité teste l’incroyable diversité de manières que d’autres formes de vie ont utilisées pour s’organiser en collectifs. Mais vous pouvez jeter un coup d’œil sur d’autres espèces sur terre et en voir un bon nombre. Cette terre a évolué à travers des étapes où des organismes unicellulaires se sont unis, se sont organisés et ont formé des organismes multicellulaires de toutes sortes, qui a leur tour se sont unis afin de former des collectivités plus grandes. Les humains sont comme ces cellules en ce moment, des individus essayant des façons de fonctionner en constituant des organes, des systèmes, des corps multicellulaires à l’intérieur d’un plus vaste organisme (l’humanité elle-même). L’humanité en général est déjà « une », mais beaucoup de ceux qui sont impliqués dans cette expérience ont encore des objectifs singuliers qui ont besoin d’être servis... avant que l’humanité soit capable de parler, consciemment, d’une seule voix.

 

Il existe déjà certaines communautés dans lesquelles les gens ont un sentiment d’appartenance, partagent spontanément les ressources, sont heureux et fiers de prendre soin, non seulement les uns des autres mais aussi de l’endroit où ils vivent. De telles communautés partagent et reflètent un seul esprit, au sens où ils mettent l’accent sur leurs valeurs communes, leur humanité commune, tout en célébrant leur diversité comme source de nouvelles expériences, de joie et vitalité pour tous. En définitive, tous les êtres humains peuvent choisir de vivre ainsi. Mais ils devront d’abord se mettre d’accord sur un alignement qui donne priorité à la paix et la conciliation. Ceci peut arriver quand une génération entière se rappelle de tout ce qu’elle est et reconnaît l’humanité comme un seul organisme, une seule conscience collective, dans l’apparente multiplicité de toute sa forme.

 

C’est cela aussi, l’« ascension » : l’éveil à des points de vue plus larges, plus grands, plus hauts. Nous voyons le potentiel de tous les êtres humains s’unissant dans une célébration commune du fait qu’ils sont tous les mêmes ET tous différents – un seul être éternel créateur, exprimant et expérimentant une multitude de formes.

 

Et pourtant, si vous regardez le monde autour de vous maintenant, vous considérerez probablement ce potentiel comme un travail en cours.

 

Et ensuite?

Si vous êtes un sélecteur de focalisation pour l’expression et la conscience, sur quoi choisirez-vous de vous focaliser ensuite? Si votre attention peut permettre à quoi que ce soit de croître et s’épanouir, que choisirez-vous de soigner et nourrir maintenant dans votre sphère d’existence?

 

En tant qu’expression individuelle unique de cet univers, vous êtes le seul qui peut répondre à cette question. Dans notre vision, la meilleure façon de le faire est de suivre votre propre guidance, quelle que soit la manière dont elle s’exprime, qu’elle vienne (apparemment) de l’intérieur ou de l’extérieur. Les intuitions, les instincts, les réactions viscérales, les synchronicités… vous pouvez porter attention à tout ce qui vous mène dans des directions que vous ressentez clairement comme justes et bonnes pour vous.

 

Nous reverrons cela dans d’autres transmissions. Si vous êtes d’accord, nous pourrions aussi offrir notre point de vue sur des choses dont la plupart des êtres humains croient en avoir davantage besoin dans leur vie : l’amour, la liberté, l’expression créative, la sérénité et la sagesse, dans une quête apparemment sans fin et pleine de paradoxes.

 

 

JE SUIS Metatron-Arcturus-Kayla, au service de Tout Ce Qui Est.

 

 

Copyright 2006 par Michela Christi (Kayla).  Tous droits réservés.